Se ressourcer pendant le sommeil : savoir s’endormir, savoir se réveiller

Cecile Calichon Le bien-être maintenantLe sommeil est un endroit de ressource et ne devrait jamais être une source de stress ou d’inquiétude. Pourtant je vois de nombreuses personnes dont le sommeil est perturbé. « Retrouver le sommeil ; retrouver un bon sommeil ; me libérer de mes insomnies ; rêver à nouveau ; etc. » fait partie des objectifs qui me sont souvent présentés par les personnes que j’accompagne.

En effet, si nous ne dormons pas bien ou pas suffisamment, nous sommes plus irritables, nous avons moins de concentration et cela augmente notre niveau de stress. De plus, nous avons moins d’énergie disponible pour mener à bien nos projets.

Afin de bien dormir, c’est-à-dire afin de se ressourcer pendant le sommeil, il est bon de savoir bien s’endormir et de savoir bien se réveiller.

En effet, si vous vous endormez bien, vous favoriser un état d’être qui vous permettra par la suite de rêver plus clairement et donc d’enrichir votre nuit de moments agréables. Ceci favorisera un bien-être ressourçant. Je partagerai avec vous dans un prochain article ce que je sais du rêve (et ce que personne ne vous a encore dit) et les vastes possibilités de bien-être que l’on peut puiser dans ces moments privilégiés de notre sommeil (je vous donnerai des techniques pour déclencher des rêves lucides).

Il existe plusieurs façons de s’endormir paisiblement.

Une technique de yoga consiste à fixer notre attention et nos yeux (fermés bien sûr) au centre de notre front et de s’endormir ainsi. Il est possible que lorsque vous ferez cet exercice, un point lumineux ou bleuté apparaisse ou se mette à pulser sur votre écran mental. Ne vous en souciez pas, c’est naturel car cet exercice active légèrement le centre énergétique situé à cet endroit. Cette technique va favoriser un calme mental qui vous emmènera rapidement dans un sommeil agréable et ressourçant.

Une autre technique (dont j’ai eu l’idée) consiste à s’endormir en portant notre attention sur chaque endroit de notre corps avec une bienveillance infinie et en prononçant un « je t’aime » sincère pour chaque parcelle de notre être où nous allons focaliser notre conscience. Lorsque vous faites cet exercice, il faut de plus avoir conscience que vous donnez ce message à l’eau de votre corps. En effet, vous savez que notre corps est composé de 70% d’eau et notre cerveau de 95% d’eau (nos cellules quant à elles contiennent 99% d’eau). Chaque pensée va imprimer l’eau de notre corps. Les merveilleux travaux de Masuru Emoto nous montre la puissance d’un simple « je t’aime » sur l’eau. L’expérience que vous allez retiré de cet exercice est l’installation progressive d’un profond bien-être, d’un calme serein qui vous permettra de vous endormir facilement et paisiblement. Cet état émotionnel de joie paisible permettra à votre sommeil d’être pleinement ressourçant et favorisera les rêves agréables. De plus, vous permettrez à votre cerveau de sécréter plusieurs hormones du bien-être, la dopamine (l’hormone du plaisir), la sérotonine (hormone de la bonne humeur) et l’ocytocine (hormone de la tendresse). Cela vous aidera à ancrer un peu plus de positif en vous (voir article sur comment garder le positif en soi).

Une autre technique consiste à se relaxer avant de s’endormir, à relâcher chaque muscle, chaque organe, chaque os (oui   parfaitement même les os ! :-)) jusqu’à ce que vous sentiez votre corps s’alourdir et devenir chaud et agréable, ou au contraire devenir tout léger. Ensuite, il faudra prendre le temps de vous étirer (c’est important) et vous vous endormirez comme un bébé, le sourire aux lèvres. Si vous ne savez pas comment vous relaxer, vous pouvez télécharger gratuitement sur mon blog, une séance de relaxation complète que j’ai enregistré au format mp3 (qualité pro). Si vous l’écoutez régulièrement, vous saurez rapidement vous relaxer tout(e) seul(e).

Pour bien se ressourcer pendant le sommeil, il faut également favoriser certaines heures de coucher. En effet, si vous vous couchez après minuit, votre sommeil ne sera pas aussi réparateur que si vous vous couchez à 22h. Je sais qu’il n’est pas facile dans notre société de se coucher tôt. C’est différent au Québec et peut-être dans d’autres pays de francophonie mais en France, nous mangeons souvent assez tard et si nous restons à la maison, nous regardons le plus souvent la télévision jusqu’à 23h et le temps de nous coucher, de parfois lire le chapitre d’un bouquin,  il est déjà près de minuit. Si nous sortons, nous sortons souvent tard également. Cependant, si vous tenez vraiment à vous ressourcer pendant le sommeil, privilégiez le plus souvent des horaires de coucher autour de 22H. Vous verrez que si vous faites cet effort deux ou trois nuit de suite, vous allez vous ressourcer très vite. Il est important de rester souple dans les habitudes et de parfois faire l’opposer de ce que nous sommes habitués à faire (pendant quelques jours), afin de ne pas s’enfermer dans la  rigidité.

En dehors de moyens de bien s’endormir, il faut savoir que ce que nous mangeons le soir va avoir une incidence sur notre sommeil. C’est pour cela qu’il est préférable de favoriser un repas léger, sans viande de préférence, et pris entre 19h et 20h.

Vous allez peut-être me dire, « mais c’est pas une vie !…on ne va pas se coucher comme les poules…etc. » Je vous dirai que ma vie continue pendant mon sommeil (rêves thérapeutiques, rêves de clarté, rêves lucides, voyages extra-corporel) et c’est pour cela que j’aime à la privilégier.

En ce qui concerne les insomnies récurrentes, il peut y avoir des structures inconscientes qui bloquent le sommeil. Dans ce cas, il est bien de faire une séance individuelle avec une personne qui peut accéder à votre inconscient et/ou à votre Conscience majuscule (thérapie intuitive ou décodage cellulaire telle que je les pratique, hypnose humaniste (de préférence) ou ericksonienne, etc.). Les schémas inconscients que l’on retrouve le plus souvent sont la peur de la mort, la peur de l’agression pendant le sommeil, des vies (antérieures ou d’ancêtres) de personnes chargées de faire le guet, de surveiller pendant que les autres dorment, et d’autres stress du présent. Parfois, par-dessus les structures inconscientes (donc en plus), nous pouvons trouver de vieilles habitudes telles que trop de café, trop d’ordinateur ou tv (les écrans peuvent perturber notre glande pinéale). On peut aussi trouver de la fatigue psychique (recherche en boucle de solutions par exemple). Cependant, cela reste des conséquences de la structure inconsciente qui est active derrière l’insomnie.

Les antidépresseurs et les somnifères dérèglent aussi la bonne marche naturelle de notre sommeil et en général de notre cerveau et de nos glandes endocrines. Si vous êtes dans un cas d’insomnie, le mieux est de privilégier des aides naturelles, phytothérapie, homéopathie, aromathérapie, relaxation, dépenses physiques pour le plaisir en journée, et bien sûr, recherche des problématiques inconscientes avec un thérapeute.

En ce qui concerne le réveil, celui-ci va en effet avoir une incidence sur le ressourcement que nous apporte notre sommeil. Un réveil en sursaut, un réveil trop rapide peut nous faire perdre ce qui a été gagnée pendant le sommeil.

Pour bien se réveiller, il faut comprendre que la nuit, notre conscience se met dans notre corps subtil astral et va, avec lui, s’extraire par moment du corps physique. C’est ainsi que nous nous reposons vraiment en réalité. Lorsque nous ne pouvons pas faire cette « sortie » (qui se fait la plupart du temps de manière inconsciente), notre sommeil est très peu ressourçant. Pour notre réveil, si celui-ci se fait en sursaut, nous pouvons revenir dans notre corps physique de manière brutale et ainsi notre corps subtil peut se trouver en décalage ou pas entièrement dans le corps physique. C’est ce que l’on appelle « être à côté de ses pompes ». Nous pouvons alors nous sentir fatigué ou « pas là », un peu vaseux et le corps physique est plus douloureux.

Je vous propose donc le matin de prendre le temps de bien être à l’intérieur de votre corps physique. Pour cela, il vous suffit de ne pas vous lever tout de suite après le réveil et de prendre 5 ou 10 minutes pour consciemment vous remettre à l’intérieur de votre corps comme si vous enfiliez votre premier vêtement de la journée. Pour faire cela, il suffit de se mettre en état de relaxation et avec sa conscience d’imaginer que vous rentrer parfaitement dans tout l’espace de votre corps, comme un vêtement bien ajusté et parfaitement à votre taille. Si vous sentez des fourmillements ou des picotements, continuez jusqu’à ce que vous sentiez que cela devient tout chaud. En effet, plus vous « habitez » pleinement votre corps, plus celui-ci est agréable à porter. C’est la même chose avec un vêtement. Si vous mettez votre pantalon à moitié, ce sera désagréable à porter toute la journée. Pour être être bien confortable dans un vêtement, il faut qu’il soit ajuster aux bons endroits. C’est le même principe ! Lorsque vous êtes bien « ajusté » dans votre corps, celui-ci est chaud et doux à porter. Vous ressentirez moins de tension et beaucoup plus de bien-être.

Une technique que j’utilise ensuite est la même que celle que je vous ai proposé plus haut pour l’endormissement. S’accueillir au réveil avec des « je t’aime » pour chaque parcelle de notre être et pour imprimer l’eau de notre corps. Le bien-être et la relaxation qui s’installe immédiatement va vous permettre de vous lever avec le sourire et souvent de garder votre bonne humeur toute la journée. Cela peut paraître peu significatif mais c’est très puissant et très simple à faire. Vous pouvez faire cela après avoir bien consciemment habité (ou vous être bien habillé de) votre corps.

Il est important d’avoir un réveil matin le plus doux possible. Je programme mon inconscient à me réveiller 5mn avant la sonnerie du réveil, comme ça j’éteins le réveil que j’avais programmé (sans que la sonnerie n’ait eu le temps de se mettre en route) et il me reste 5mn de réveil en douceur et en relaxation. Vous pouvez aussi utiliser les réveils matins qui simule l’aurore (l’hiver car l’été, il suffit de laisser un peu de lumière entrée par un entrebâillement de volet). C’est une manière naturelle et agréable de se réveiller. Même si je sais que je vais me réveiller 5mn avant que le réveil ne sonne, je programme quand même le réveil sinon mon inconscient ne me réveille pas évidemment.

Laissez-moi vos commentaires et expériences sur le blog, je serais enchantée d’y répondre !

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une merveilleuse journée !

A bientôt sur le Bien-Être Maintenant !

© Photo Cecile Calichon

Recherches utilisées pour trouver cet articlese reveiller en sursaut et avoir tres chaud

2 Commentaires

  1. Très intéressant!
    Merci douce Cécile 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *